Monday, 20 February 2017

Mudam en janvier

Avec un bon mois de retard voici les impressions sur notre sortie de janvier dernier au Mudam. C'était le dernier jour de l'exposition Wim Delvoye. Comme je l'avais déjà vue mon choix a été facilité, mais pas le dessin!
J'ai d'abord choisi de me cacher dans la salle des "Truck Tyres".
Tranquille dans le noir, enveloppée de l'odeur insistante du caoutchouc, seule avec ces énormes pneus de camion que juste quelques rais de lumière font apparaître dans la pénombre en éclairant leurs folles ciselures.
J'aurais aimé mieux rendre la finesse de ce travail de dentelière absurde grignotant petit à petit la grossièreté du profil qui se troue en arabesques et volutes parfaitement inutiles…mais si élégantes. 
Je me suis trop longtemps acharnée dans ces noirs et ombres pour qu'il me reste assez de temps pour dessiner une autre de ses œuvres particulièrement tourmentées.

Finalement j'ai tenté, avec un feutre grossier, une rapide esquisse du "Dual Moebius Quad Corpus", objet beaucoup plus lumineux installé dans un espace immense. Tout le contraire de la précédente salle sombre et confinée. C'est un christ en croix, doré, brillant, tordu à souhaits au point de rendre le sujet méconnaissable…et auquel mon esquisse achève hélas d'ôter son restant d'identité.

Enfin, la récompense, se retrouver à la cafétéria pour siroter cafés, thés et chocolats en échangeant et commentant nos esquisses.
Leen discutant